Temps de chargement : les sites web de 8 enseignes de Drive testés par Dareboost

Ce mardi 27 septembre, Dareboost a été invité par le magazine LINEAIRES à participer à la 5e édition des Ateliers du Drive. Au programme : performance web évidemment, et présentation des résultats d’une étude comparative sur la vitesse de chargement des 8 principales enseignes de Drive alimentaire en France. Verdict : des performances très hétérogènes. Nous vous proposons ici le détail des résultats de cette étude ainsi que notre analyse.

Cora Drive vainqueur sans équivoque, Casino et Carrefour Drive nettement décrochés sur le terrain de la performance web. Voilà l’un des principaux enseignements du comparatif des drive alimentaires français réalisé par Dareboost durant ce mois de septembre 2016. Globalement, les performances mesurées pour ces 8 enseignes s’avèrent pour le moins disparates, avec, par exemple, un écart de plus de 2 secondes sur le Speed Index entre le premier et le dernier site de notre classement ! Ou encore un poids moyen des pages qui varie du simple au triple.

Un véritable fossé qui doit indubitablement coûter cher aux enseignes les moins rapides, au vu du mode d’utilisation majoritaire des sites de Drive par les consommateurs français. “Selon les dernières statistiques dont nous avons connaissance, les trois quarts des commandes en Drive s’inscrivent dans une logique de “plein”, à l’inverse quasiment de ce qui se passe en magasin physique, où les courses d’appoint sont majoritaires,” explique Benoît Merlaud, Redacteur-en-Chef Adjoint chez Linéaires (magazine professionnel dédié à la grande distribution alimentaire). Lequel ajoute que “53% des clients de Drive ne réutilisent jamais la même liste de courses”.
Conséquence : la commande moyenne en Drive implique la consultation d’un grand nombre de pages web… Imaginez l’impact sur une même session d’un écart de 2 secondes, le différentiel d’expérience client entre Drive concurrents se compte alors en minutes !
Nous savons que le panier moyen en e-commerce est affecté par le temps de chargement, difficile de penser qu’il en serait autrement dans le secteur des Drives.

Pour établir ce comparatif de performances, Dareboost s’est focalisé sur le mode d’utilisation le plus fréquemment observé chez les internautes français : Un consultation du site depuis un ordinateur fixe avec une connexion standard de type ADSL. “Les commandes sur les sites de Drive restent principalement dans une logique d’achat depuis son bureau ou son canapé avec un ordinateur ou une tablette,” explique Benoît Merlaud, pour qui l’utilisation du mobile se conçoit principalement pour “d’éventuels rajouts de produits à la liste de course”.

Un Speed Index moyen supérieur à 2,5 secondes

Sur cette base, nous nous sommes donc d’abord intéressés au Speed Index mesuré sur la page d’accueil de chacune de ces 8 enseignes. Tiré de l’analyse vidéo de chargement des pages pour rendre compte de la vitesse d’affichage et de sa progressivité, le Speed Index est aujourd’hui reconnu comme l’un des indicateurs les plus révélateurs de l’expérience utilisateur.

Le Speed Index des enseignes de Drive

Cora Drive ressort comme le grand gagnant de ce classement, avec un Speed Index très nettement meilleur que son dauphin Auchandrive et 3 fois moins élevé que celui de Casino, qui va frôler les 4 secondes. Cora Drive est en fait la seule enseigne du comparatif à s’approcher de la recommandation de Google en matière de Speed Index (moins de 1000ms).
De fait, la moyenne calculée sur ces 8 enseignes de Drive n’est guère reluisante plus de deux fois et demi au delà de la recommandation de Google !

Carrefour Drive : poids (très) lourd du classement

Du côté du poids des pages d’accueil testées, la moyenne s’établit à un niveau élevé.
Là encore, Cora fait figure de bon élève. Carrefour Drive joue les poids (très) lourds du secteur en flirtant avec les 4 Mo !
Pour mettre en perspective ce poids, ce sont près de 4 secondes qui sont nécessaires à un internaute moyen en France pour uniquement télécharger ces données, dans des conditions théoriques optimales. Alors que le navigateur doit faire bien d’autres traitements qui vont introduire de nombreux délais supplémentaires.

Comparatif Drive : le poids des pages

Côté nombre de requêtes, les résultats obtenus ne sont pas non plus très glorieux. La moyenne calculée sur les 8 enseignes testées se situe bien au delà des dernières tendances enregistrées par httparchive.org sur son top100 Alexa (105 requêtes en moyenne). Comme pour le poids, c’est Carrefour drive qui fait ici office de mauvais élève, avec 270 requêtes ! On notera par exemple son utilisation intensive (2 fois au dessus de la moyenne) de contenus de type Javascript, avec également beaucoup d’images (plus de la moitié de ses requêtes).

Temps de réponse serveur : un problème important pour toutes les enseignes

Pas de doute sur ce point : toutes les enseignes de notre comparatif ont à pâtir de piètres temps de réponse serveur (Time To First Byte), puisque, sans exception, elles outrepassent largement la recommandation de Google en matière de temps de réponse serveur (200ms). Ce qui peut constituer pour elles, au passage, un sérieux handicap pour leur référencement naturel. En effet, le temps de réponse serveur impacte directement l’indexation des pages par Google (ses robots allouant un budget temps à chaque site pour crawler leurs pages).
On notera également que la réponse du serveur n’est que la toute première étape vers l’affichage d’une page web. Avant cela le navigateur de l’internaute ne dispose strictement d’aucune données, ni même d’indication que le chargement va fonctionner…

Comparatif Drive : temps de réponse serveur

Là encore, tous les drive testés ne sont pas à la même enseigne : Casino drive, en l’occurrence, présente des résultats particulièrement inquiétants bien au delà des 2 secondes de délai ! Une analyse détaillée des résultats de l’enseigne nous apprend que le site subit en fait une instabilité sur le temps de réponse serveur :

Drive : monitoring temps de réponse serveur

Sans les pics observés, la moyenne serait évidemment plus favorable, mais malgré tout en queue de peloton.

A l’inverse, on notera la bonne place de Super U sur le temps de réponse serveur, qui pourtant est très loin de la première place du classement sur le Speed Index. Preuve que, même si le TTFB est indicateur majeur, un bon temps de réponse serveur est très loin de garantir à lui seul une expérience utilisateur rapide.

Un début d’affichage nettement au delà de la seconde

Les mesures concernant le délai de début d’affichage de la page (ou Start Render, délai avant lequel la page est toujours blanche pour l’internaute) s’inscrivent – hélas – dans la continuité des piètres temps de réponse serveur affichés par l’ensemble des Drive. La moyenne approche les 2 secondes, ce qui est très largement excessif.
Rappelons que pour respecter la recommandation de Google sur le Speed Index, il faut afficher complètement la zone de la page visible à l’écran en moins d’une seconde. Cora fait figure d’exception ici en étant le seul à avoir ne serait-ce que commencé l’affichage avant ce seuil d’une seconde….

Comparatif Drive : start render

Des maintenances fréquentes

Durant cette période d’une semaine seulement, deux des huit sites surveillés ont fait l’objet de maintenances prolongées, entraînant une indisponibilité de leur service pendant plusieurs heures. Détail intéressant : Super U aura choisi un créneau aux environs de minuit pour démarrer sa maintenance, alors que Carrefour aura commencé plus tardivement, aux alentours de 3h du matin, pour une remise en ligne aux aurores.
Pour terminer sur un bon point, aucun des acteurs n’aura souffert d’une maintenance prolongée pendant un créneau de forte de fréquentation.

Des scores largement améliorables

Une fois n’est pas coutume, Cora drive cède sa première place de notre classement au Drive Intermarché, seule enseigne à afficher un score au dessus des 70%. Au global, le score des 8 enseignes de Drive testées se révèle faible avec une moyenne à 64% à peine.
Pour rappel, le score Dareboost traduit le degré de respect des bonne pratiques de performance web bien sûr, mais plus généralement de qualité web, en intégrant de nombreux facteurs comme la sécurité, le SEO, l’accessibilité, etc.
Les scores obtenus laissent présager de l’ampleur des marges de progression de ces acteurs !

Comparatif Drive : scores Dareboost

Méthodologie

Cette étude s’est appuyée sur les fonctionnalités de surveillance de sites web et de test de performance de dareboost.com. Les pages d’accueil de ces drives ont été surveillées du lundi 19 au dimanche 25 septembre 2016, avec une mesure de performance et un diagnostic qualité réalisé toutes les heures pour chacune d’entre elles.
Le paramétrage retenu pour les tests :

  • navigateur : Chrome
  • localisation : Paris
  • débit descendant : 8 Mbps
  • latence : 50ms
  • résolution d’écran : 1366x768px

Pour chaque enseigne, c’est la page d’accueil d’un magasin particulier qui a été retenue, que ce soit par l’utilisation d’une adresse précise ou en forçant un cookie (nécessaire pour Carrefour, Chronodrive et Auchandrive).

 

Si vous voulez en savoir plus sur cette étude, ou sur le produit dareboost.com pour la surveillance de vos performances web, n’hésitez pas à nous contacter via notre site ou au 02 99 85 56 00.