Analyse de votre site web : nouveaux tests de qualité

Article mis à jour le 24 juin 2016 : De nouvelles vérifications automatisées viennent d’être déployées sur DareBoost . Cet article a pour vocation de vous présenter dans le détail ces nouveautés, et vous permettre de corriger les éventuels problèmes, pour garder un score au top !

Détection des principaux SPOF frontend

Nous vous en avons parlé il y a quelques jours dans un article détaillé, les SPOF frontend constituent un véritable risque pour votre site web. En résumé, lorsque vous les appelez de manière bloquante (non asynchrone), les scripts, feuilles de style ou encore les polices de caractères externes vont freiner l’affichage de vos pages, voire même empêcher leur affichage en cas de défaillance du fournisseur du contenu en question.

Nous avons mené une rapide étude sur plusieurs milliers de sites web analysés sur Dareboost, et près de la moitié d’entre eux sont concernés par un tel risque. Rappelons que ce risque est loin d’être théorique (voir les exemples présentés dans notre article)

Nous détectons donc si vous utilisez des contenus bloquants en provenance des fournisseurs suivants :

  • googleapis.com
  • code.jquery.com
  • use.typekit.net
  • maxcdn.bootstrapcdn

Et comme toujours, en cas de problème, nous vous apportons un conseil détaillé pour une résolution efficace. Nous compléterons progressivement cette liste,  n’hésitez pas à nous faire part de vos attentes.

Détection des images “cachées”

A l’heure où le Responsive Web Design fait loi, trop nombreux sont les sites qui chargent 2 versions (ou plus) d’une même image, et qui se contentent malheureusement de masquer la version non utilisée grâce à une media query. Même si à l’affichage tout est satisfaisant, cette technique freine considérablement le chargement de la page.
Le chargement conditionnel des images était certes complexe aux débuts du RWD, mais aujourd’hui le support de l’attribut srcset s’est largement répandu !

Il existe évidemment bien d’autres cas où les images sont chargées inutilement, ou du moins trop tôt, car initialement masquées en CSS. Dareboost les détecte donc pour vous en informer, et vous permettre d’accélérer vos pages web.

Temps de réponse important sur WordPress et PrestaShop

Jusqu’à présent, nous ne faisions quasiment aucun lien entre la vitesse mesurée sur votre site à un instant T et les conseils prodigués, afin d’éviter de faire évoluer votre score sur des problèmes réseaux ou autre….

Nous avons décidé de faire une exception pour WordPress et Prestashop (et d’autres à venir), pour lesquels de nombreuses analyses révèlent des temps serveur calamiteux, et que nous voyons souvent mal configurés et/ou totalement démunis d’un système de cache serveur.

Dareboost indiquera ainsi un conseil dédié aux  temps de réponse serveur s’ils s’avèrent largement excessifs, pour bien mettre en valeur cette priorité d’action, et apporter une aide adaptée au CMS utilisé.

HTTPs prend de l’ampleur

Si vous lisez ce blog, vous le savez sans doute, l’utilisation du HTTPs devient un impératif. Pour la sécurité de vos utilisateurs d’une part, pour le boost SEO qu’il peut constituer, mais aussi car peu à peu certaines fonctionnalités ne sont plus disponibles en HTTP simple. C’est par exemple le cas de la géolocalisation depuis Chrome 50.
De plus, le projet Let’s Encrypt permet aujourd’hui de se doter gratuitement d’un certificat.

Nous avons donc décidé d’augmenter le coefficient de ce checkpoint sur HTTPs, les sites pouvant se passer du HTTPs faisant figure d’exception.

Lazyloading et échelle des images : améliorations significatives.

Jusqu’à présent, notre conseil sur l’application du lazyloading pouvait manquer de robustesse dans certains cas, se contentant d’un seuil d’images à ne pas dépasser lors du chargement initial. Le checkpoint trouve tout son sens, puisque nous décomptons maintenant le nombre d’images situées en dessous de la ligne de flottaison. Pensez bien à tester votre site sur mobile et sur desktop, les résultats étant donc aujourd’hui dépendants de la résolution utilisée.

Toujours concernant les images, notre vérification sur les dimensions des images devient plus couvrant : nous détectons maintenant les images dont la taille a été réduite en CSS (auparavant seuls les attributs de l’élément img étaient vérifiés).
Attention donc à toujours utiliser un fichier aux dimensions adaptées pour l’affichage de votre page.

Voila pour cette mise à jour du 23 juin 2016. Tous nos inscrits en ont été informés le jour même, et les clients qui disposent d’un monitoring de leurs pages web ont un message dédié dans les emails d’alerte éventuellement déclenchés.

Il ne vous reste plus, maintenant, qu’à lancer de nouvelles analyses sur DareBoost pour découvrir les nouveaux résultats obtenus par vos pages web !

Vos questions et commentaires sont comme toujours les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*