Passage à Chrome 73 et mise à jour de notre infrastructure

Après plusieurs mois de travail intensif (et une nouvelle cafetière), notre équipe est heureuse de vous annoncer la prochaine mise à jour du service :  le 13 juin prochain (03:20 AM UTC). Au programme : le passage à Chrome 73, une gestion d’accès revue pour les rapports détaillés et une architecture technique repensée pour répondre aux besoins grandissants de nos clients toujours plus nombreux.

Chrome 73 pour vos tests de performance

Les sondes de test de performance de Dareboost s’appuient sur le navigateur Chrome, dont une nouvelle version majeure est disponible toutes les 6 semaines. Pour offrir davantage de stabilité dans les résultats de nos tests de performance, et permettre aux clients de nos solutions de monitoring de construire un référentiel pertinent et actionnable, nos instances de Chrome ne sont pas mises à jour automatiquement. Nous contrôlons le cycle de mise à jour pour pouvoir, d’une part, en limiter la fréquence et, d’autre part, en maîtriser les impacts pour les communiquer à nos clients.

Avec le passage à la version 73 de Chrome, préparez-vous à voir des évolutions sur vos résultats de performance de certaines de vos pages web. Voici quelques changements notables que nous avons pu observer :

  • Nouvelle politique de chargement de Favicon (link rel= »icon » et assimilés), plus ciblée, résultant pour certains sites à une diminution du nombre de fichiers chargés (baisse du nombre de requêtes et du poids mesurés).
  • Les fichiers manifest.json, s’ils sont définis dans le code source des pages, seront maintenant chargés et donc visibles dans vos waterfalls.
  • Les réponses Partial Content (code HTTP 206, souvent utilisée pour des contenus en streaming, comme les vidéos) seront plus légères qu’auparavant pour les médias dont l’auto-play n’est pas actif (et pour lesquels la politique de pré-chargement est celle par défaut sur Chrome, à savoir preload=”metadata”)
  • Nous avons également observé des améliorations sur le lazy-loading pour des librairies spécifiques. Des images qui étaient présentes dans des composants masqués en CSS étaient auparavant chargées sur le réseau inutilement, et bénéficient avec cette nouvelle version de Chrome du comportement de lazy-loading.
  • Chrome prend en charge TLS 1.3 (depuis Chrome 70). Les sites Web HTTPS prenant également en charge TLS 1.3 seront désormais chargés avec TLS 1.3 plutôt que TLS 1.2 (avec un impact potentiel sur le TTFB)
  • D’autres changement, plus difficilement perceptibles, viennent également avec cette nouvelle version de Chrome et peuvent donc conduire à des évolutions des résultats de performance au cas par cas.

Les chaînes de User Agent (en-tête HTTP) envoyées seront automatiquement mises à jour dans vos configurations lors de la montée de version de Chrome sur notre infrastructure, à l’exception des « matériels personnalisés » que vous auriez pu créer.

Au-delà des changements liés à Chrome, nous avons également profité de cette mise-à-jour pour améliorer les mécanismes de détection de fin de chargement lors de nos tests de performance.

Les pages web faisant un recours intensif à du Javascript bloquant, monopolisant complètement le navigateur pendant une durée significative, seront maintenant mieux gérées. Dareboost attendra, jusqu’à 5 secondes, que le JavaScript finisse de tels traitements, avant de considérer qu’il s’agit d’un problème et d’interrompre le test de performance. Les pages concernées par ce mécanisme d’attente supplémentaire sont très rares (bien heureusement, étant donnés les impacts pour l’expérience utilisateurs de tels cas !), mais l’évolution restait nécessaire pour stabiliser leurs résultats.     

Comme toujours, nos clients bénéficieront sur leur Dashboard et les graphiques de leurs surveillances, d’un événement dédié à cette mise à jour, pour leur permettre d’identifier facilement toute évolution qui serait liée à la mise à jour.

Rapports privés par défaut

L’un des points forts de Dareboost est de permettre aux différents intervenants des projets web de collaborer ensemble, notamment en partageant simplement des rapports directement par leur URL.    

Jusqu’à présent, les rapports étaient publics par défaut, ce qui permettait de les partager à n’importe quel interlocuteur, même si ce dernier ne faisait pas partie des utilisateurs du comptes Dareboost. Une option sur nos formulaire de configuration permettait de définir comme privés les rapports générés.  Cette option “privé” s’activait automatiquement lors de l’utilisation de l’option d’authentification basique (.htaccess) qui, par définition, est amenée à comporter des informations sensibles.

À partir du 13 juin prochain, les nouveaux rapports seront privés par défaut pour tous nos clients. Il restera possible de réaliser un partage par URL parmi les utilisateurs d’un même compte principal Dareboost. Et pour vous permettre de partager un rapport avec un collaborateur “externe”, nous avons introduit une nouvelle action, qui permet en 1 seul clic de rendre un rapport public :

Important : toute surveillance de page créée après le 13 juin adoptera ce comportement : les rapports générés seront privés par défaut. Une option sera disponible pour conserver le comportement actuel (la surveillance produira alors des rapports publics).
Sur les surveillances existantes, les droits d’accès ne seront pas modifiés. Si vous n’avez pas l’utilité des rapports publics pas défaut, nous vous encourageons donc à activer l’option “rapports privés”  sur vos surveillances dès aujourd’hui.

Une architecture plus robuste et plus résiliente

Nos clients peuvent en témoigner, les incidents sont rares sur notre service. Nous avons cependant fait le choix, durant les derniers mois, d’investir massivement sur la conception d’une nouvelle architecture, pour être mieux préparés aux défis posés par notre croissance commerciale et le nombre grandissant de sites web surveillés.

L’une de nos premières motivations a été de renforcer la résilience de Dareboost face aux incidents réseaux ou matériels qui peuvent survenir sur notre infrastructure (IBM Cloud).  Ainsi, nous avons migré l’ensemble de nos applicatifs (hors sondes de test) sur une même Région (Francfort), qui nous permet de travailler sur 3 datacenters différents (suffisamment proches pour garantir les performances nécessaires, et suffisamment éloignés pour que les datacenters soient indépendants). C’est également le choix d’une localisation européenne pour l’intégralité des données que nous stockons.

Dans quelques semaines, l’intégralité de nos composants applicatifs seront redondés.

Déjà très rares, les interruptions de service devraient donc devenir totalement exceptionnelle.  Nous gagnerons en agilité par la même occasion, avec des processus de déploiement simplifiés.

Une interruption de l’accès au service est à prévoir pour nous permettre de basculer sur cette nouvelle version de Dareboost (les adresses IP de nos sondes ne changeront pas), mais devrait se limiter à quelques dizaines de minutes. L’intervention est planifiée à 5h20 heure de Paris.  (03:20 AM UTC)

Comme toujours notre équipe se tient disponible pour répondre à vos questions.

Plus que jamais, Dareboost évolue pour mieux servir ses clients et utilisateurs gratuits. Nous sommes heureux de voir ce nouveau jalon se concrétiser, et poser les fondations utiles à l’accélération de notre croissance et de nos innovations. Rien de tout cela ne serait possible sans la confiance sans cesse renouvelée de nos prescripteurs et clients. Nous vous remercions, et vous donnons rendez-vous dans quelques semaines pour de nouvelles annonces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.