Nouveaux tests de qualité et performance

De nouvelles bonnes pratiques viennent s’ajouter à notre référentiel sur la qualité et la performance de vos pages web. Au menu de cette mise à jour : des vérifications sur les techniques de référencement naturel, la sécurité ou encore le code JavaScript  ! Détaillons dès à présent les principaux nouveaux points de contrôle offerts par notre outil.

Le format de vos images

Le service vous conseillait déjà d’optimiser les images comportant des données superflues. Mais parfois le problème se situe en amont, explications :

Nous nous basons ici sur une image trouvée sur un blog officiel Google, une photo qui était diffusée en PNG. Son poids s’établit à plus de 1.2Mo ! Une fois optimisée ce poids passe à 1.1Mo, le gain est minime. Si vous êtes familiers des différences entre les formats d’images, vous l’aurez anticipé : le PNG n’est pas adapté aux photographies.
Ainsi, si l’on reprend cette même image, mais exportée au format JPEG on obtient un poids de… 147ko ! Soit une réduction de près de 90%.

Le choix du format des images est essentiel pour limiter le volume de données.
PNG, JPEG, GIF ? Nous vous guidons désormais sur le meilleur format à adopter pour vos images lorsque nous détectons un cas problématique.

JavaScript : vérification du code

Les scripts prennent une part de plus en plus importante sur le délai d’affichage d’une page web. Parmi les solutions possibles pour injecter ces ressources sur votre page, une est particulièrement déconseillée : l’injection de scripts via une instruction JavaScript « document.write ». Cette méthode est à bannir, car elle empêche l’affichage de la page tant que la ressource n’est pas téléchargée et exécutée.
DareBoost est maintenant capable de détecter cette erreur sur vos sites web !

SEO : les titres ont du sens

Nos conseils s’étoffent aussi pour améliorer le référencement de votre page,  à travers la vérification de la bonne hiérarchie de vos balises de titres (<h1>, <h2>, <h3>…).

DareBoost détecte ainsi la présence de ces balises, s’assure des contenus, ou vérifie la cohérence de la hiérarchie en place.

HTTPS : pris en compte par Google

Enfin, Google a annoncé [anglais]  il y a quelques temps déjà que l’utilisation du protocole HTTPS rentrait désormais en compte dans son algorithme de référencement.
Outre les bénéfices en terme de sécurité, vous devriez donc envisager à adopter ce protocole si vous en avez la possibilité.
Prenez garde cependant : HTTPS consiste à encrypter les transactions HTTP, cette opération n’est pas anodine et provoquera une charge de traitement plus importante sur votre serveur web.

 

En tout, ce sont plus de 10 bonnes pratiques qui ont été ajoutées aujourd’hui à notre référentiel. Comme d’habitude, nous sommes à votre écoute pour tout retour sur le service, que ce soit en commentaire de ce billet ou par l’intermédiaire des réseaux sociaux !

N’attendez plus pour savoir si votre site respecte nos nouvelles recommandations :

Tester la qualité et les performances de mon site

 

2 réflexions au sujet de « Nouveaux tests de qualité et performance »

  1. J’utilise vos services depuis quelques temps déjà, ravi de constater qu’ils évoluent et deviennent de plus en plus performant. Votre site est sûrement le meilleur que l’on peut trouver dans son genre.

    Merci pour tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*