DNS mapping : nouvelle option pour les tests de performance web sur Dareboost

Une nouvelle fonctionnalité vient de rejoindre les options avancées de nos tests de performance web, également disponible dans les options avancées des surveillances comme des comparaisons : le DNS Mapping, qui permet de forcer une ou plusieurs résolutions DNS. Découvrons dans cet article pourquoi et comment utiliser cette fonctionnalité, ainsi que quelques exemple concrets.

Résolution DNS, qu’est-ce donc ?

Lorsque vous accédez à un site web, votre navigateur dispose généralement d’un nom de domaine, qui correspond à l’adresse du site web. Ce nom de domaine correspond plus exactement à une adresse IP (ou plusieurs), qui sera utilisée pour communiquer avec le serveur web.

Or le navigateur ne connaît a priori pas l’adresse IP à utiliser, il va pour cela devoir interroger un serveur DNS, en lui transmettant le nom de domaine désiré (c’est une sorte d’annuaire que le navigateur consulte tout simplement !).
Ce mécanisme s’applique pour l’adresse principale de la page web, mais aussi pour les ressources qui la composent et qui ne seraient pas appelées sur le même domaine.
Vous pouvez par ailleurs voir apparaître les délais de résolution DNS sur la waterfall de nos rapports de test de performance, correspondant à ce mécanisme d’interrogation des serveurs DNS.

Pourquoi surcharger la résolution DNS

Lorsque vous déclenchez une analyse Dareboost, nous envoyons un navigateur Chrome visiter la page demandée. Alors que généralement les internautes reposent sur le serveur DNS de leur fournisseur d’accès internet, Dareboost s’appuie pour sa part sur le serveur DNS de Google, que tout un chacun peut également utiliser.

Il existe plusieurs cas pour lesquels il est très utile de forcer la résolution DNS sur une autre adresse que celle retournée par le serveur DNS, voici quelques exemples :

  • Votre site repose sur une infrastructure complexe, et plusieurs serveurs peuvent être utilisés. Grâce au DNS mapping, vous allez pouvoir forcer l’utilisation d’un serveur en particulier.
  • Vous voulez comparer plusieurs fournisseurs CDN : vous pourrez alors réaliser des tests de l’un à l’autre et choisir le plus rapide, notamment en vous appuyant sur nos différentes sondes de test dans le monde.
  • Vous souhaitez simuler la défaillance d’un service externe, ou un serveur DNS corrompu, pour anticiper les effets sur la navigation de votre site.

Pour terminer sur un exemple concret, voici le paramétrage que nous avons utilisé pour tester notre propre site web, qui s’appuie sur le CDN Amazon Cloudfront.

D’une part nous avons notre site testé tel quel depuis les USA, et d’autre part, un test depuis les USA toujours, mais en désactivant notre CDN, puisque nous avons forcé la résolution de notre domaine Cloudfront vers notre propre serveur.

DNS Mapping configuration pour une comparaison

Comme on peut le voir dans ce rapport de comparaison, nous constatons comme attendu que la désactivation du CDN via la surcharge DNS entraîne bien un ralentissement de l’affichage de notre page depuis les USA.

Comparaison de dareboost avec et sans CDN testé depuis les USA
Cette fonctionnalité va plus loin que le DNS mapping, puisque vous n’êtes pas limités à la correspondance d’un domaine et d’une IP. Vous pouvez ainsi « rediriger » une IP vers une autre, ou encore un domaine vers un autre.

Cette nouvelle option est disponible dès maintenant à tous les clients de notre solution. N’hésitez pas à aller la tester dès maintenant, cela va très certainement vous permettre d’étendre l’utilisation de notre service sur de nouveaux usages !
Le fonctionnalité de DNS Mapping est disponible sur nos analyses classiques, les comparaisons, la surveillance, mais aussi via notre API pour le test de performance.