Vitesses Maximales Moyennes en France et dans le Monde (1er trimestre 2014)

Il y a quelques jours, nous vous proposions un état des lieux sur les débits moyens constatés en France et dans le monde, en nous concentrant sur des pays frontaliers, ou autres pays industrialisés.

Aujourd’hui -toujours en se basant sur les derniers chiffres d’AkamaiDareBoost vous propose un état des lieux concernant la moyenne des plus hauts débits par pays.
Pour calculer cette métrique, Akamai s’est concentré sur les connexions ayant les débits les plus élevés, pour chaque pays. Ce chiffre est en effet plus représentatif que la capacité théorique du réseau. Généralement, ces connexions maximales sont atteintes lors du téléchargement de gros fichiers, la mise à jour de logiciels, ou encore l’utilisation d’applications ou de jeux.

Vous pouvez en savoir plus sur les calculs des métriques constatées par Akamai à l’adresse suivante.

Nous faisons ici le point sur :

 

Les connexions fixes maximales au 1er trimestre 2014

Constats

Si l’on prend en compte la tranche des débits les plus élevés pour chaque pays, la France ne se place seulement qu’au 55ème rang mondial, avec ses 25.8 Mb/s.

A titre de comparaison au sein de l’Europe, la moyenne maximale des débits en Belgique est de 44.6 Mb/s (12ème mondial), et de 32.2 Mb/s en Espagne (38ème mondial).

La Corée du Sud, toujours enraciné en tête du classement, offre un débit maximal moyen de 68,5 Mb/s !
Les Etats-Unis disposent quant à eux d’une moyenne maximale de 40,6 Mb/s.

Vitesse maximale moyenne EMEA
Ces chiffres témoignent malheureusement de la faible implantation du Très Haut Débit *(et supérieur) en France, comparé à d’autres pays du globe.

Évolutions depuis le 1er trimestre 2013

La moyenne maximale des débits dans le monde est passé de 18,4 à 21,3 Mb/s, soit une hausse assez significative de 15,7 % à l’échelle globale. En France, la hausse n’est pas aussi rapide, puisqu’elle s’élève seulement autour de 10 %.

Plus surprenant, l’Italie a vu sa moyenne des débits maximums diminuer ! Cependant, cela ne signifie pas forcément que chaque débit maximal s’est dégradé.

Le pays reste en retrait sur ses plus hauts débits et dans le processus d’amélioration de son réseau.

Moyenne maximale débit par pays trimestre 1 2013 et 2014

L’implantation du Très Haut Débit fixe est assez lente d’une manière générale, y compris en France. On peut expliquer en partie ces difficultés par la nécessité d’installer des infrastructures physiques et souvent coûteuses pour déployer les réseaux permettant de très hauts débits.

Les pays plus petits, tels que la Corée ou le Japon sont avantagés dans ce processus : en effet, leur population est plus concentrée dans des zones urbaines, il est donc beaucoup plus facile pour eux d’apporter le très haut débit aux abonnés. Ce constat est également valable pour les connexions mobiles : les pays de petite superficie peuvent disposer d’un réseau moins étendu, mais plus puissant.

 

Les connexions mobiles maximales au 1er trimestre 2014

En France la moyenne maximale de débit sur le réseau mobile est de 34,0 Mb/s (soit plus élevé que pour les connexions fixes !). Les États-Unis sont en retrait concernant la puissance moyenne haute de leurs connexions mobiles, avec 15,1 Mb/s. La Corée du Sud surpasse presque tous les pays du globe avec ses 41,3 Mb/s de moyenne maximale mobile.

On notera, une fois n’est pas coutume, les résultats bluffants de l’Australie dans cette catégorie. En effet, sa moyenne maximale de débit mobile s’élève à 114,2 Mb/s ! Ces chiffres s’expliquent par le déploiement de la technologie LTE Advanced sur le réseau d’un grand opérateur mobile Australien, délivrant des performances significativement hautes.

 

Débits maximaux fixes vs mobiles au 1er trimestre 2014

Moyenne maximale Débit mobile vs Fixe
On peut constater sur ce graphique l’absence totale de corrélation entre la moyenne maximale des débits mobiles et fixes. Même si le service rendu est comparable, il s’agit de deux industries bien distinctes, chacune requérant son lot d’investissements. De toute évidence, chaque pays gère ses priorités de manière différente concernant la puissance de leurs accès mobiles et fixes. Ainsi, certains pays comme la France ou l’Italie proposent un réseau mobile performant, alors que la Belgique accumule un retard à ce niveau. A contrario, les belges bénéficient d’un réseau fixe puissant.

 

Cet état des lieux reposant sur les données Akamai, vous est proposé par DareBoost, start-up spécialisée dans l’analyse automatisée et la performance des sites web. Lancez une analyse gratuite de votre site web sur Dareboost.com.

Consultez les autres parties de notre dossier sur les débits :

*: Il n’existe pas de norme définissant un seuil en Mb/s pour parler de “Haut débit”, “Très Haut débit”, ou encore “d’Ultra Haut Débit”. Dans ce dossier, nous utilisons le terme Très Haut Débit pour les connexions supérieures à 20 Mb/s et inférieurs à 100 Mb/s. Ce qui correspondra en général à des débits fibre optique standards, ou 4G pour les mobiles.

3 réflexions au sujet de « Vitesses Maximales Moyennes en France et dans le Monde (1er trimestre 2014) »

Les commentaires sont fermés.