Débits moyens en France et dans le monde (1er trimestre 2014)

Se basant sur les derniers chiffres d’Akamai, DareBoost vous présente un état des lieux des débits moyens constatés à travers le monde. Dans cet article nous vous donnerons les chiffres clés sur les débits Français ; nous situerons le pays par rapport à ses voisins, et d’autres pays industrialisés; nous regarderons aussi bien les débits fixes que mobiles.

Nous faisons ici le point sur :

Les débits fixes moyens au 1er trimestre 2014

Constats

Le débit Internet moyen en France est de 6.6 Mb/s. Ce qui place le pays en 39ème position mondiale. Et la moyenne mondiale est de 3,9 Mb/s.

C’est la Corée du Sud qui culmine en tête des pays ayant les meilleures connexions Internet, avec ses 23,6 Mb/s moyens. Son avance s’explique par un très fort taux d’adoption à la fibre optique. Les États-Unis, quant à eux, sont également en avance sur la France, avec une moyenne de 10.5Mb/s, qui les place au 12ème rang mondial.

Dans le top 3 des pays européens disposant du plus haut débit moyen on trouve : La Suisse (12.7 Mb/s), les Pays-Bas (12.4 Mb/s), et la Suède (11.6 Mb/s).

Akamai DareBoost classements débits moyens EMEA

Évolutions depuis le 1er trimestre 2013**

Entre le 1er trimestre 2013 et le 1er trimestre 2014, le débit moyen en France est passé de 5.2 Mb/s à 6.6 Mb/s, soit une hausse de 26.9 % en un an.
A l’échelle mondiale, cette hausse est de 25.8 % (de 3.1 Mb/s à 3.9 Mb/s).

La Corée du Sud, qui avait déjà beaucoup d’avance en 2013 a continué à prendre le large au cours de l’année et a boosté son débit moyen de plus de 66%.

Débits moyen par pays 1er trimestre 2013 et 2014

Si la France a amélioré la puissance moyenne de ses connexions plus vite que la moyenne mondiale (+26,9% contre +25,8 %), sa croissance est cependant restée en retrait cette année par rapport à de nombreux pays limitrophes, comme la Belgique (+35.1%), qui disposait déjà d’un réseau plus performant, ou l’Espagne (+38.4%), dont les connexions moyennes étaient comparables à la France en 2013.

Les débits mobiles moyens au 1er trimestre 2014

Constats

Les constats concernant la puissance des réseaux mobiles sont bien différents, la France par exemple y joue un rôle plus important, en sa classant 8ème mondial (parmi les 56 pays éligibles à la récolte de ces données), avec un débit mobile moyen de 5,9 Mb/s.

La Belgique ne fait pas aussi bonne figure dans cette catégorie, et offre un débit mobile moyen de seulement 3,2 Mb/s.

La Corée du Sud brille également sur les réseaux mobiles, elle offre en effet un débit moyen de 14,7 Mb/s et figure largement en tête des meilleurs réseaux du monde.

Les États-Unis offrent eux 5,5 Mb/s en moyenne à leurs utilisateurs mobiles.

Évolutions depuis le 1er trimestre 2013

Les données fournies par Akamai l’année passée ne se basent pas sur les mêmes points de repère que cette année, il est donc difficile d’effectuer une mesure précise de l’évolution des débits sur réseaux mobiles.
Cependant, à titre indicatif, on peut observer qu’en France, le débit moyen d’un des fournisseurs d’accès mobile (anonyme) était de 2.8 Mb/s en 2013, contre une moyenne totale de 5,9 Mb/s aujourd’hui, ce qui laisse transparaître une très forte hausse (+ 110,7 % !) du débit mobile moyen en un an.

La croissance des performances du réseau mobile serait donc beaucoup plus importante que celle du réseau fixe en France.

Connexions fixes vs mobiles au 1er trimestre 2014

Le graphique suivant présente les écarts entre connexions fixes et mobiles au cours du premier trimestre 2014, dans des pays du Nord, dont des pays frontaliers à la France.

Débit moyen Mobile vs Fixe 1er trimestre 2014

Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans certains pays, dont la France, la moyenne des débits mobiles atteint presque celle des fixes.

Plus marquant encore, le débit mobile moyen en Corée du Sud est plus élevé que le débit fixe moyen de tous les autres pays du globe !

Pour autant, on peut rappeler que le débit ne correspond pas à la qualité du réseau dans son ensemble : Le réseau mobile est soumis à de nombreuses contraintes, telles qu’un temps de latence généralement élevé, et une stabilité moindre, comparée aux lignes fixes.

 

Cet état des lieux reposant sur les données Akamai, vous est proposé par DareBoost, start-up spécialisée dans l’analyse automatisée et la performance des sites web. Lancez un test de performance de votre site web sur Dareboost.com.

Consultez les autres parties de notre dossier sur les débits :

*: Le réseau mobile comprend : smartphones, tablettes, ordinateurs et autres périphériques qui se connectent via un réseau mobile.
**: Les évolutions que nous avons mesurées, par rapport à l’année passée, sont différentes des chiffres présentés par Akamai, qui ne se base pas sur les mêmes points de repères. Nous avons calculé ces évolutions en nous basant sur leurs chiffres bruts Q1 2013 et Q1 2014.

2 réflexions au sujet de « Débits moyens en France et dans le monde (1er trimestre 2014) »

Les commentaires sont fermés.